The Daily Shaarli

All links of one day in a single page

February 16, 2018

Les aliments « ultratransformés » favoriseraient le cancer
> Augmenter de 10 % sa consommation de nourriture contenant additifs alimentaires et conservateurs divers élèverait de 12 % le risque de développer une tumeur, selon une étude.
Laid, raté et raciste : l’invraisemblable épopée du « pire jeu vidéo du monde »
> Mauvais jeu de mauvais goût, « Hong Kong 97 » est pourtant peu à peu devenu culte. Vingt-trois ans après, son créateur en a dévoilé la genèse à un quotidien de Hongkong.
Ne plus dormir : c’est possible ?
> Toutes les espèces animales roupillent, y compris les méduses et les vers de terre. C’est parfois compliqué. Les martinets, qui ne se posent pas pendant plusieurs années, dorment en vol, mais un hémisphère cérébral à la fois. Idem pour les dauphins qui doivent remonter volontairement à la surface pour respirer : leur électroencéphalogramme montre une heure de sommeil dans un hémisphère, suivie d’une heure de sommeil dans l’autre hémisphère, puis d’une heure d’éveil complet.
Vu du Moyen Âge : Pierre de Jean Olivi ou l’art de faire ruisseler les riches
> On parle beaucoup aujourd’hui de la « théorie du ruissellement » : l’idée selon laquelle les revenus des plus riches rejailliraient sur l’ensemble de la société. Même sans se référer directement à cette croyance économique, les politiques menées par le gouvernement actuel visent d’une manière ou d’une autre à offrir aux plus riches des réductions de charges, dans l’espoir que cela entraîne un regain de l’activité économique et donc plus d’emploi et plus de pouvoir d’achat pour tout le monde. Les riches seraient-ils la clef de la prospérité de la société ?
Expérimentation animale, peut-on s’en passer ?
> Le débat est récurrent, et parfois très violent : le recours aux modèles animaux en recherche biologique et médicale soulève de nombreux questionnements de la société. De même, les acteurs de cette recherche s’interrogent. S’il existe d’autres méthodes dites alternatives, pourquoi avoir encore recours aux modèles animaux ?